lundi 3 mai 2010

J BIL !

Signes particuliers : son style personnel et coloré, son son à mi-chemin entre le rap et l'electro et enfin, son ambition démesurée ... C'est bon de voir des jeunes avec les étoiles plein les yeux ! On lui souhaite beaucoup de bonnes choses, et avec plus de 3000 vues sur son premier clip, on sait qu'elles ne vont pas tarder...
Repéré sur la toile grâce à son clip ELECTROLISE, ce rappeur bruxellois nous parle un peu de lui et de sa musique ...

Avant d'en apprendre plus sur lui :




 Interview :



Générique de la fin : JBil - J'suis comme ça

* Retrouvez-le sur Myspace

samedi 24 avril 2010

Au coeur de Paris, Kenny immortalise sa vie!

Il y a des blogs sur lesquels on tombe et qui représentent exactement ce que l'on recherche sur la toile. Des gens qui partagent la même Terre que toi mais qui en connaissent bien plus que toi sur un domaine qui leur est propre. Ceux-ci sont passionnés et passionnant. C'est exactement comme ça qu'est Kenny. Ce talentueux photographe amateur de 17 ans nous laisse entrer dans son univers grâce à un blog bon, beau et bluffant …


Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Hello ! Je m’appelle Kenny, j’ai 17 ans et je suis actuellement en Terminal Scientifique.

*
*Sur cette photo Kenny

Comment t’es tu mis à la photo ?
C’est après avoir vu plusieurs personnes de mon entourage qui faisaient beaucoup de montages photos que j’ai eu l’envie d’essayer à mon tour pour faire pareil lol. J’ai commencé à m’y mettre un peu plus sérieusement y’a un peu plus d’un an.

Quels logiciels utilises-tu ? Comment as-tu appris les nombreuses techniques que tu utilises ?
J’utilise les logiciels Photoshop et Photofiltre. Les techniques que j’utilise ( qui ne sont pas si nombreuses que ça lol ) je les ai apprise la plupart du temps en autodidacte en essayant un peu toute sorte de manipulation sur ces logiciels pour acquérir parfois le résultat voulu et aussi parfois en jetant un œil sur certains tutos du net.

Au premier coup d’oeil, tes photos sautent aux yeux ! Pour deux raisons, nous pensons, la qualité de tes photos et le fait que tu photographies des gens issus la plupart du temps de la culture hip/hop. Alors, es-tu le précurseur de ce nouvel art hip/hopiens :p ou êtes-vous déjà plusieurs à vous y être mis ?
Non je ne me vois pas vraiment comme un précurseur de quoi que ce soit puisque les personnes que je prends dans mes photos sont simplement des proches à moi ou des amis à mes amis lol. Tout ce que j’essaye de retranscrire à travers mes photos c'est simplement des bons moments passés entre amis ^^

Dans tes photos, on remarque également la présence d’art martial. Peux tu nous en dire plus sur ton autre passion ?
En effet, je suis pratiquant d’Arts martiaux acrobatiques, c’est un art martial qui est issu du mélange de plusieurs sports (karaté, gymnastique , kung-fu, taekwondo, capoeira ) tous rassemblés en Un pour un but avant tout « spectaculaire ». En compétition, les figures les plus complexes et spectaculaires permettent de remporter la victoire. Aujourd’hui beaucoup de pratiquants de ce sport évoluent dans le domaine cinématographique notamment en tant que cascadeur dans de grands films Américains !

Pourquoi avoir créer un blog ?
J’ai crée un blog avant tout pour pouvoir exposer mon travail et avoir des avis sur mes photographies.

En regardant tes photos, on voit que tes modèles ont tous un air profond, surtout sur les portraits. Comment travailles-tu avec eux pour donner un résultat à couper le souffle ?!
À vrai dire, lorsque je demande à des modèles de poser pour moi, je ne leur demande pas de me faire telle ou telle pose, je leur propose souvent des situations ou des poses qui leurs correspondent pour ainsi obtenir un résultat des plus naturels.

Quels sont tes projets d’avenir (par rapport à la photo) ?
Le domaine de la publicité m’intéresserait beaucoup.

Cherches-tu à faire passer un message au travers de tes photos ?
Je ne cherche pas vraiment un véhiculer un quelconque message à travers mes photos, mais simplement à capturer et partager la beauté de certains instants.

Pour en savoir plus sur Kenny et sa passion, renez-vous sur http://www.kennys93.skyrock.com/!

jeudi 8 avril 2010

TEASER STREET STYLE




...  LE REPORTAGE ARRIVE BIENTOT !

jeudi 18 février 2010

Sergio Aragon, une boule d'énergie sur le gazon comme dans la vie

Morel ne pouvait pas apparaître sur T.Y.P sans son acolyte de toujours, Sergio ! Voilà pourquoi nous vous proposons une seconde interview de footballeur. Il s'agit cette fois d'un joueur de Tubize.

La vidéo est plus longue que d'habitude, mais nous vous conseillons vivement de la regarder jusqu'au bout : SURPRISE A LA FIN !!

Amusez-vous bien !

dimanche 14 février 2010

Morel Keh interviewé pour TYP

A tous les amateurs de football, et on sait que vous êtes nombreux en Belgique : ce reportage est fait pour vous! Nous avons décidé d’interroger un jeune garçon sur son parcours sportif. Celui-ci est sur le point d'accéder à son rêve ultime : devenir footballeur professionnel. C'est en se donnant beaucoup de mal qu'il voit, petit à petit, ses projets se réaliser. Mais laissons-le s’exprimer lui-même.

Interview.

dimanche 31 janvier 2010

NOUVEAU ! `D'ici et d'ailleurs` ... Episode I

Voici le premier épisode du nouveau feuilleton T.Y.P., D'ici et d'ailleurs, consacré aux jeunes d'origines métissées ...

Nous vous laissons le découvrir sans plus tarder !


Si cela vous a plu et que vous aussi, vous avez votre mot à dire sur le sujet, faites-nous signe !

dimanche 29 novembre 2009

Après leurs rêves, parlons de leurs amours

« Comment les adolescents vivent leurs premiers amours? » C'est la question qu'on s'est posée et à laquelle ces jeunes inconnus s'apprêtant à prendre le métro ont accepté de répondre. En gros des Belges, des Marocains, des Africains nous ont prouvé qu'à l'aube de 2010, on ne peut pas parler de révolution des moeurs. En effet, tous les parents n'ont pas connu mai 68. Mais ces jeunes sont loin de s'en plaindre ! Et nous comprenons leur avis. Pitchi Banda nous l'a un jour dit "Il faut trouver un juste milieu entre la liberté des enfants qui n’en sont plus vraiment et un respect des ados envers leur parents" pour ne pas tomber dans la débauche la plus totale.

Gardons les valeurs de nos grands-parents tout en ouvrant nos esprits, voilà notre conclusion.

La vidéo a été réalisée en septembre dernier, mais nous avons malheureusement eu pas mal de soucis techniques! Désolées pour le son horrible, pour écouter la vidéo, on vous conseille de diminuer le son de votre ordinateur, et de lire les sous-titres! C'est la dernière fois qu’on aura un tel problème de son ! C’est promis.

dimanche 8 novembre 2009

Pénélope, un Jolicoeur plein de talent.

Internet nous offre de plus en plus d'opportunités. Aujourd'hui, il est possible de trouver du travail, et même de devenir célèbre grâce à ce nouveau média. Pénélope Bagieu, ou Jolicoeur sur la toile, est l'une de ces nouvelles stars du net. C'est en publiant ses dessins humoristiques sur son blog qu'elle s'est fait connaître. En exclusivité pour The Young Perspective, elle nous raconte son histoire, de ses débuts à son succès. Interview.


T.Y.P : Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Pénélope : Je m'appelle Pénélope, j'ai 27 ans, je suis illustratrice pour la pub et l'édition, j'ai un chat qui s'appelle Moomin, j'habite à Paris, je joue de la batterie et je fais de la boxe française et du pain perdu.

Comment décrirais-tu ton blog ? Que peut-on y trouver ?
Il s'agit de mon journal en ligne, en gros. J'y raconte ma vie et mes petites réflexions.

D'où t'es venue cette passion ? Depuis quand ?
Je dessine depuis que je suis toute petite, comme tous les gens qui font ce métier !

Depuis quand, comment et pourquoi as-tu décidé de publier tes dessins sur Internet ?
Pour me forcer à dessiner en dehors de mon travail, sans commande, sans brief, sans commentaires des autres.

Comment ton succès est-il venu ?
Par le bouche à oreille

Vis-tu de ta passion ou as-tu un autre job pour subvenir à tes dépenses ?
Non je vis de l'illustration.

Quelle filière d'étude as-tu suivie ?
J'ai fait une école d'art qui s'appelle l'Ensad (les Arts Déco) à Paris, dans laquelle je me suis spécialisée en cinéma d'animation.

Quand tu as créé ton blog, quel était ton but ? Recherchais-tu le succès à tout prix, ou désirais-tu seulement une plateforme où exposer tes illustrations ?
Non c'était plus pour ne plus avoir de feuilles qui s'entassent jusqu'au plafond, pouvoir archiver des petites notes que je gribouillais vite fait.

Tu as maintenant sorti un livre, comment cela s'est-il passé ? Qui t'as contacté ? Peux-tu nous expliqué en détail le procédé d'édition et de parution d'un livre ?
Un éditeur m'a contactée quelques mois après le début de mon blog, pour me proposer d'en faire un livre, même si ça n'existait pas trop à ce moment là, enfin en tout cas je n'en avais pas encore vu. J'ai remis mes notes en forme, j'en ai écrit de nouvelles pour l'occasion, et puis quelques mois après, l'album est sorti.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui, comme toi, veulent percer dans ce milieu ? Leur rêve est-il accessible ?
Il faut travailler tout le temps, même les week ends, même le soir, ne pas chercher à avoir un "style" et dessiner d'après réel.

Comment te situes-tu par rapport au milieu de l'illustration, de la bande dessinée ?
Je suis une illustratrice qui fait de temps en temps des bandes dessinées pour le plaisir !

As-tu des projets artistiques pour l'année à venir ?
Oui, en janvier va paraître ma première nouvelle graphique aux éditions Gallimard dans la collection Bayou. Et comme c'est un projet très long (128 pages), je me remets au boulot !!!


Et voici un petit aperçu de son travail ...

Envie d'en voir plus ? http://www.penelope-jolicoeur.com/

samedi 26 septembre 2009

PROCHAINEMENT

BIENTOT

Une enquête sur les relations amoureuses des adolescents filmée à Gare de l'Ouest, un reportage sur de jeunes rappeur bruxellois, un débat autour de la thématique du port du voile à l'école et un DOSSIER DE CHOC sur le système scolaire belge !

Votre histoire, votre avis nous intéresse ! Si vous vous sentez concerné par l'un ou l'autre sujet, contactez-nous via hotmail : the-young-perspective@hotmail.com pour apparaître sur ce blog !


En exclusivité, voilà les premières images de l'enquête sur les relations amoureuses.

mercredi 23 septembre 2009

Concert THE GUEST

Pas de voitures, un public, une ambiance, un beau soleil, 4 garçons dans le vent et surtout beaucoup de talent ... Tels sont les éléments qui ont permis à tous ceux présents de passer un bon moment. Leur musique est jeune mais mature, leur âge est trompeur mais leur passion est authentique. Merci de nous avoir rappelé que les ados faisant de la bonne musique dans leur garage existait encore.

Retrouvez-les sur Myspace et Facebook




(Pardonnez nos bavardages excessifs au début de la video)

samedi 29 août 2009

Teenager's sweet dreams.

Un des reportages qui nous semblaient indispensables sur ce blog : une petite enquête à propos des rêves des jeunes. Nous sommes deux jeunes filles ambitieuses, et avons pas mal de projets pour notre avenir. Nous pensions donc naïvement que la majorité des adolescents étaient comme nous. Et bien, croyez-le ou non, mais ce reportage nous a prouvé le contraire ! Nous avions dans l'idée de contacter une dizaine de jeunes pour qu'ils expriment leurs rêves ici. Nous avons donc ressorti nos "vieux agendas", ou plutôt nos contacts téléphoniques, et en avons fait le tour. La liste des personnes qui souhaitaient faire quelque chose d'intéressant de leur vie était si courte ! Deux trois coups de fil par-ci, par-là, quelques messages envoyés et des heures passées sur le net à tenter de trouver des jeunes gens engagés, et notre cotat de départ était atteint. Mais c'était sans compter sur les refus de passer devant la caméra et les désistements de dernière minute ! Nous voilà donc la veille du jour J avec pour seule et unique candidate notre fidèle Melissa Bongiovanni. Vite, vite, il nous fallait plus de monde ! Et c'est ainsi que nous avons contacté de vieilles connaissances, Déborah Baza et Christian Makumbi. Nous avions également l'intention d'interviewer d'autres gens, mais tous ont annulé quelques heures, voire quelques minutes avant le tournage.

Peut-être le regretteront-ils en voyant le résultat ? Ou sont-ils simplement trop coincés pour apparaître sur un blog comme celui-ci, on ne le saura jamais. Quoi qu'il en soit, cette journée fut des plus réussie. C'était intéressant de voir comment des jeunes venus de tous milieux se comportaient ensemble. Et au final, c'était plutôt bon enfant et l'amusement était au rendez-vous.

L'une des chose que nous avons conclue, c'est qu'il est difficile de réussir en Belgique mais pas impossible! Certains souhaitent s'installer à l'étranger mais garderont de toute façon ce pays comme le leur, et espèrent créer leurs projets ici et pas ailleurs. Il est vrai que nous vivons sur un petit territoire mais nos talents ne sont pas des moindres, à l'instar de plusieurs journalistes et chanteurs qui se sont fait connaître en France.

Les gens que nous avons filmé ont le mérite d'être ambitieux, courageux et prêts à tout pour réaliser leurs rêves. Ils ne sont pas de ces jeunes qui ne prennent pas l'avenir au sérieux, ou, dans certains cas, trop au sérieux justement. Ils sont de ces gens qui ont un petit quelque chose en eux grâce auquel on comprend qu'ils iront loin dans la vie.

Nous vous proposons donc de découvrir, en exclusivité pour The-young-perspective, les témoignages de Melissa Bongiovanni, en voie de devenir guitariste professionnelle, de Déborah Baza, future avocate réputée, et ceux de Christian et Jordy, bientôt en tête des classements avec leur rap !







Pour en savoir plus sur Christian et Jordy, http://www.black-prodige-offishal.skyblog.com/


Merci à Tryphène Billot Piot, cameragirl.

mercredi 26 août 2009

Festival Théâtres Nomades


C'est en cette belle après-midi du samedi 22 août que nous avons décidé de nous rendre au Festival Théâtres Nomades, dans le Parc de Bruxelles. Nous en avions vaguement entendu parler, et ne savions donc pas trop à quoi nous attendre. Nous avons néanmoins prévu le matériel nécessaire à réaliser un reportage sur cet événement, si l'envie nous prenait une fois arrivées. Et nous avons bien fait ! A peine l'entrée passée, nous nous sommes senties prises par l'ambiance festive et conviviale qui animait ce festival.

Nous avons commencé par nous balader, et nous avons alors pu admirer le magnifique cadre dans lequel le festival évoluait. Rien à voir avec la décoration des autres événements que nous avons pu découvir cet été ! Le Parc de Bruxelles était méconnaissable. Autour de nous, de petites échoppes nous faisaient les yeux doux. Nous avons été agréablement surprises par la diversité des articles proposés. En effet, une épicerie vendant des produits issus du commerce équitable cotoyait un stand où étaient vendus des vêtements à inflences orientales ainsi que des petites lampes, de l'encens, des bijoux colorés, ...


De l'autre côté de l'étang qui apporte un petit air de vacances au décor, des bars accueillent petits et grands pour boire un coup en toute sobriété. Plus loin, on tombe avec plaisir sur des jeunes Marocains de Charleroi qui vendent des spécialités culinaires de leur pays d'origine. Thé à la menthe, couscous et petis gâteaux, tout pour satisfaire les plus gourmands d'entre nous ! Et le meilleur dans tout cela, c'est que tout était vendu à des prix très abordables !
Nous tenions également à remercier toute l'équipe du festival, des commerçants aux bénévoles, qui nous ont tous accueillis avec le sourire, même si le stress, la fatigue ou la faim les tenaillait !


Et la première à nous avoir témoigné de sa gentillesse est Louise Simon, l'une des responsables des Nouveaux Disparus. Nous avons pu lui poser quelques questions, entre lesquelles elle s'efforçait de trouver des solutions à tous les problèmes dont l'équipe du festival lui faisait part via son talkie-walkie...

The-young-perspective : Théâtres Nomades ou les Nouveaux Disparus, quelle est la différence entre ces deux appellations ?
Louise Simon : Théâtres Nomades est le nom de ce festival-ci, qui a lieu du 20 au 23 août. Les Nouveaux Disparus, c'est en fait le nom de la compagnie que je soutiens. On l'a créée en 1994 et elle est composée de forains. Cette compagnie regoupe des comédiens, et met donc en place des spactacles. Les Nouveaux Disparus sont présents sur plusieurs festival, notamment sur le festival Mimouna. Ils ont également une tournée à leur actif. La philosophie de ce groupe est de rendre la culture accessible à tous.
T-Y-P : Quel est votre rôle dans tout cela ?
L.S. : Je me charge de la programmation, de l'organisation des événements.
T-Y-P : D'où est venue cette idée, ce concept ?
L.S. : Jamal Youssfi et moi avons eu cette idée avec le soutien de Joëlle Milquet.
T-Y-P : Quels sont vos partenaires ? Qui sponsorise ce festival ?
L.S. : Nous avons la ville de Bruxelles, la DGCD et la Cocoff qui nous ont aidé. Et nous avons aussi des médias comme TéléMoustique, Télé Bruxelles ou Vivacité.

Nous avons malheureusement dû couper court à l'interview, car Louise était très demandée. C'est elle qui gère les problèmes qui peuvent survenir dans un événement comme celui-là.

Qu'à cela ne tienne, nous avons continué notre tour et nous sommes tombées sur une jeune femme, Fatima, qui tenait l'un des bars. Nous lui avons proposé une interview, mais cette dernière, désolée, nous a expliqué qu'elle était exténuée : en effet, servir à boire, courir d'un bar à l'autre pour trouver des gobelets ou des boissons quand une pénurie survient, nettoyer les tables et ramasser les verres cassés, tout ça par une chaleur accablante, dans le bruit continu de la fête et pendant le Ramadan est loin d'être de tout repos.

Nous avons alors engager la conversation avec la jeune fille qui tenait l'épicerie équitable. Elle non plus ne voulait pas qu'on l'interroge sur ce qu'elle faisait là, préférant attendre son beau-père, gérant du magasin. Elle nous a quand même expliqué qu'elle travaillait bénévolement et nous a donné le nom de l'épicierie, Tout l'Or du Monde.


Fatima Zohra Lahouitar, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, a alors retenu notre attention : elle annonçait le prochain spectacle. Nous l'avons suivie : il s'agissait d'un concours de danse orientale. Des comédiennes encourageaient le public à aller sur scène, mais il faut croire qu'il s'était donné le mot ce jour là : seul des enfants ont osé nous montrer leurs talent ...

Nous vous laissons découvrir les autres rencontres que nous avons faites ce jour-là par vous-mêmes : regardez la vidéo, vous pourrez y voir certains des commerçants, deux des bénévoles ainsi que la belle Zohra.


video

En espérant que cela vous a plu, nous vous recommandons vivement de vous rendre au festival Théâtres Nomades l'an prochain ! C'est, d'après nous, le meilleur des festivals estivaux bruxellois. Ouvert à tous, convival, mulitculturel et gratuit, il a décidément tout pour vous séduire !

mercredi 12 août 2009

The young perspective. Notre vision du monde.



"Un jour, mon opticien m'a dit que ma myopie était due au fait que mon oeil grandit. Je me suis alors aperçue que plus ma vision devenait floue, plus ma vision du monde se faisait nette." Nous pensons que cette phrase résume tout à fait notre blog. Notre but est de montrer ce que l'on voit en grandissant. Nous sommes toutes deux de jeunes adultes et nous nous rendons compte que nous avons grandi, que nous avons changé et que notre façon de concevoir la vie a elle aussi évoluée depuis le temps où nous jouions à la poupée. On ouvre maintenant les yeux sur pas mal de choses dont on avait pas conscience auparavant, et c'est ce que nous voulons partager avec vous ici.



Notre idée n'est pas changer le monde d'un coup de baguette magique. Nous désirons seulement vous montrer la société d'aujourd'hui telle qu'elle est, ou du moins telle que nous la percevons. On souhaitait une plateforme où faire connaître nos idées, et quoi de mieux aujourd'hui qu'Internet?

Par nature, nous avons l'habitude de nous poser beaucoup de questions sur nous-mêmes, sur les autres et sur ce qui nous entoure. Grâce aux textes et aux photos que nous publierons sur ce blog, nous espérons que d'autres adopteront notre attitude pour essayer de comprendre, et pourquoi pas d'améliorer l'univers dans lequel nous vivons. Il n'est donc aucunement question d'un blog ponctué de longs textes haineux sur l'injustice du monde, mais plutôt d'un site web qui met les gens devant le fait accompli. En effet, nous vous proposerons bon nombre de reportages sur des jeunes qui agissent et réussissent, mais aussi divers récits du quotidien de jeunes qui n'ont parfois rien en commun. A vous de porter ou pas de l'intérêt à ce que l'on fait.

On souhaite que notre blog soit vu par le plus grand nombre de personnes, que ce soit celles que l'on croise dans la rue, à l'école ou ailleurs afin de leur proposer une vision jeune et différente des problématiques abordées habituellement. Nous espérons ainsi montrer aux adolescents que tout peut changer s'ils s'en donnent les moyens.



Des idées, des questions, des reproches ? N'hésitez pas à nous en faire part!